30 juillet 2008 6 Commentaires

De la culpabilité

Pascaline a 85 ans. Il y a 6 semaines, elle a fait un accident vasculaire cérébral, avec une hémiplégie gauche qui n’a que très peu récupéré depuis.

Prise en charge au départ au CH départemental, elle a été mutée depuis 10 jours dans l’hôpital local où je sévis  en attendant de trouver une place en long séjour.

Pascaline a eu 10 enfants, lesquels habitent tous dans le coin, mais ne s’entendent pas. Il y en avait 4 qui voulaient qu’elle reste dans le service initial, et 6 qui voulaient la rapprocher de chez elle, id est chez nous. La majorité a gagné.

Du coup, ceux qui ont perdu doivent reporter leur hargne sur quelqu’un, et qui c’est qui prend?

-Moi, je trouve qu’elle était mieux là-bas. Elle était plus réveillée. J’ai l’impression qu’on s’occupe pas d’elle.

-Et pis pourquoi qu’elle tousse, elle toussait pas là-bas.

-Et le ventilateur, c’est pas bon pour les poumons, c’est pour ça qu’elle tousse?

-Et le kiné, il vient? Quand est-ce qu’elle va remarcher si le kiné vient pas?

-Mais elle doit retourner en consultation pour voir l’o-ré-èle, on pourrait pas en profiter pour qu’elle reste là-bas?

-Et pis son oeil, y coule, c’est normal, y coulait pas là-bas. On y met quelque chose dans son oeil. C’est p’tète aussi à cause du ventilateur, non, qu’y coule son oeil?

-Non, passqu’elle, elle voulait pas venir, elle voulait rester là-bas, mais c’est mes frères et soeurs qu’ont voulu.

J’ai encore du mal à rester serein quand on m’agresse, qu’on m’accuse gratuitement comme ça. C’est comme de se sentir en faute quand les flics nous arrêtent pour un contrôle de papiers, même si l’on a rien à se reprocher, on a le coeur qui s’accélère.

Comme j’avais déjà vu sa soeur hier avec le même discours accusateur, je me suis permis de lui dire qu’ils n’étaient pas obligés de trouver un coupable aux complications de sa mère, que même là-bas, elle aurait commencé à accumuler les conséquences de l’hémiplégie et de l’alitement au long cours. Que le neurologue avait oublié de lui dire que c’était l’évolution normale, qu’elle n’allait plus se remettre à marcher maintenant. Que son état était précaire et qu’on faisait notre maximum.

Je lui ai dit que je n’étais pas Dieu et que sa mère était mortelle. Je crois que ça ne lui a pas plu.

Elle verra ça avec ses frères et soeurs.

 

6 Réponses à “De la culpabilité”

  1. Barbara 2 août 2008 à 10:26 #

    moi qui croyais que tu n’étais méchant qu’avec ta mère… (commentaire à détruire après lecture).
    xxx

  2. docteursachs 2 août 2008 à 11:17 #

    Concernant la loi de l’emmerdement maximal, Pascaline nous a gratifié d’une agranulocytose secondaire à son traitement antibiotique (et peut être aussi au ventilateur, qui sait?), ce qui nous a donné une bonne raison de la renvoyer au centre hospitalier d’où elle venait…

  3. Hérisson 5 août 2008 à 7:44 #

    Familles je vous hais… C’est toujours la même chose! Parfois il y a des familles super, avec qui le soin n’en est que meilleur, mais la majorité c’est du tonneau de celle-ci…

  4. Guillaume 6 août 2008 à 20:00 #

    Par chez moi, il y a beaucoup de gitans, et quand l’un d’eux est hospitalisé, il y a toujours foule ! C’est très bien pour le soutien familial (sauf la guitare le soir pour fêter le petit dernier, en suites de couches), mais pour les nouvelles à la famille et les décisions… c’est moins chouette.
    Une solution, devant le groupe, demander « mais qui est le chef ? ». Il y a toujours un un peu plus agé, un peu plus silencieux… mais un peu plus respecté et écouté. Quand l’interlocuteur est désigné, tout va mieux.
    Bon courage :-)

  5. Thomas 8 août 2008 à 15:51 #

    Les familles, c’est quand même mes pires moments d’angoisse, de stress ou de colère en réa…
    Se manger quotidiennement l’agressivité des proches, ce n’est pas simple et l’empathie en prend un sacré coup, surtout après 12 heures…

  6. Aur 28 janvier 2009 à 15:30 #

    Et si c’était juste un problème de communication et pas de gens désagréables? Ils sont inquiets et on ne leur a pas expliqué, faute de quoi ils sauraient à quoi s’attendre plutôt que de se demander pourquoi elle tousse?
    Je reconnais la patience infinie du médecin qui suit mes grand-parents et qui explique calmement pourquoi ce traitement et pas celui-là etc….

    Une petite tisane avant d’y aller?


Laisser un commentaire

Intervalle - formation - mo... |
Action contre le dopage |
Bien -être attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thérapeute multi référentiel
| DOUCEMENT LA MEMOIRE S'...
| pharmacieenligne