23 août 2010 10 Commentaires

Comment Abuser un Patient Intoxiqué?

Au début de l’été, ma vie a changé.

J’ai accédé au rang des médecins éligibles à la proposition du CAPI.

Pour les non docteurs (et les spécialistes à qui on ne va jamais chercher des poux quand ils prescrivent larga manu le dernier médicament super cher sorti sur le marché après le week end de présentation à St Tropez), CAPI, ça veut dire Contrat d’Amélioration des Pratiques Individuelles. C’est une entente entre le généraliste et la caisse primaire pour faire des efforts sur quelques axes de prescription, permettant ensuite de faire faire des économies à tout le monde.

Et si on est un bon élève, on gagne des sous, quoique, la rumeur dit que finalement, on n’en voit jamais la couleur, comme l’indemnisation que j’attends toujours pour les 3 vacations de 4 heures de décembre dernier pour la vaccination anti H1N1…

Peu importe, je ne sais pas encore si je vais m’y astreindre, même si certaines recommandations me semblent assez intéressantes à suivre.

 

Une en particulier a retenu mon attention: « prévenir le risque iatrogène médicamenteux chez la personne âgée ».

Dans cet item, on nous propose entre autres de diminuer la prescription de vasodilatateurs cérébraux, considérés comme apportant un « service médical rendu insuffisant ».

En français dans le texte, ces médicaments ne servent à rien, même si presque 1/4 des plus de 65 ans en ont sur leur ordonnance, à vie bien sûr, car ce sont souvent ceux auxquels ils sont le plus attachés, vivant dans l’espoir d’une cure de jouvence sous blister à ingurgiter matin midi et soir pour s’éviter la vieuxcroutonite chronique.

Mon prédécesseur, en bon homéopathe, en prescrivait de façon presque aussi régulière que d’ Arnica Montana ou d’Advil 400 3 fois par jour.

 

Je me suis mis à penser alors à toutes les ruses que j’ai utilisées pour stopper tous les TANAKAN, SERMION et autres ISKEDYL qui fleurissaient en masse les ordonnances de renouvellement de mes patients,  sans discréditer l’image bienveillante qu’ils gardaient de leur ancien généraliste, désormais retraité. D’autant plus qu’une majorité ne se rappellent que très vaguement de l’utilité de ces traitements (comme moi même ceci-dit).

 

-C’est formellement contre indiqué avec le nouveau traitement que je viens de mettre en route.

-Vos démangeaisons/diarrhées/crampes/leucémie/insomnies sont probablement secondaires à ce traitement, quand on le prend pendant trop longtemps, ça arrive parfois.

-C’est un vieux médicament, on a trouvé plus efficace depuis, prenez du Paracétamol, ça vient de sortir!

-C’est probablement ça qui vous fait prendre du poids.

-Vous savez, on doit le retirer du marché bientôt, alors autant s’y faire dès maintenant.

-Vous ne saviez pas, c’est ça qui a tué Mickael Jackson!

-Je crois que c’est fabriqué par des enfants handicapés à partir d’huile de palme génétiquement modifiée.

 

J’avoue que parfois l’imagination me manque pour renouveler le stock.

Si vous avez d’autres idées, je suis preneur.

10 Réponses à “Comment Abuser un Patient Intoxiqué?”

  1. Taedium Vitae 23 août 2010 à 23:42 #

    Bonsoir Docteur Sachs,
    Votre prédécesseur en prescrivait autant que de … bah oui, que de quoi, finalement, ce n’est pas écrit … ;-)

    Pourquoi ne pas leur dire que vous ne feriez pas une telle ordonnance à des proches … donc pas à vos patients non plus, à moins de retourner à la médecine moyenâgeuse, celle qui précipitait plus qu’elle n’éternisait.
    Cordialement

  2. docteursachs 24 août 2010 à 9:00 #

    Ach, petit problème de maîtrise de l’outil informatique, désormais réparée.

    Bien sûr, je caricature, il y a un certains nombre de patients qui ont été d’accord pour entendre ce que je pensais vraiment de ces traitements, et qui l’ont arrêté d’un commun accord. Mais les personnes âgées sont parfois si attachées à leurs traitements, qu’il faut louvoyer pour ne pas trop les brusquer…

  3. Taedium Vitae 24 août 2010 à 11:27 #

    J’ai encore des grands-parents, dont certains se nourrissent essentiellement de comprimés … Je comprends donc le problème.
    Concernant la modif, je ne savais pas comment vous la signaler autrement que par les commentaires …
    Bonne continuation, et merci pour nous, lecteurs fidèles ou de passage.
    Au plaisir

  4. chantal 24 août 2010 à 23:31 #

    je vous cite: « C’est un vieux médicament, on a trouvé plus efficace depuis, prenez du Paracétamol, ça vient de sortir! » – ca marche vraiment? Les gens le croient?

    Pourquoi pas dire que « produit X vous fait vieillir plus vite » (mais là il faudra penser à dire à la prochaine consultation que la personne a meilleure mine, plus jeune), ou « que de nouvelles études ont montrés que ce produit n’est pas bon/ nouvelle contre indication pour cette maladie »? S’ils croient à votre réplique sur le Paracétamol, pourquoi pas à ca.

    Bonne soirée

  5. Fluorette 26 août 2010 à 3:55 #

    J’adore le Mickael jackson, ça marche ça?
    En tant que remplaçante c’est encore plus dur d’arrêter tout ça. j’essaie de concentrer mes efforts sur ceux qui me paraissent le plus toxique. Mais je n’ai pas l’ »aura » de leur médecin traitant et puis « vous savez on me l’a prescrit il y a 20 ans le noctran et c’est génial, sans je ne dors pas, et je n’ai aucun effet secondaire ».
    Et quand enfin, il est retiré, ils sont hospitalisés pour une broutille et ils reviennent avec
    Pfff, desespérant…

  6. dameraoul 27 août 2010 à 20:55 #

    l’advil ça fait grossir ??? merde depuis tout ce temps qu’on se connait, t’aurais pu m’le dire quand même

    Dernière publication sur Dame Raoul : Résurrection

  7. Borée 1 septembre 2010 à 13:10 #

    A essayer aussi :
    « Est-ce qu’il vous arrive d’avoir des trous de mémoire ? » et « Vous avez parfois des vertiges ? » : on gagne à tous les coups !
    J’avoue que je n’aime pas trop « tricher » comme ça avec mes patients et que je préfère en général jouer cartes sur table. Mais, parfois, on n’a pas le choix…

  8. Céline 12 septembre 2010 à 21:45 #

    … Génial toutes ces astuces !! Peut-être vous pourriez suggérer aussi « vous savez, tel médicament, ça constipe souvent ! », pour les petits vieux accros à la surveillance journalière de leur selle…

  9. Flo 7 janvier 2013 à 0:23 #

    J’arrive comme un cheveux sur la soupe 2 ans plus tard, mais c’est pas grave!

    Et pourquoi pas leur dire…la vérité?
    Juste la vérité, vraiment la plus part de ces patients ne peuvent pas/ne veulent pas l’entendre/la comprendre?

  10. docteursachs 7 janvier 2013 à 13:48 #

    Flo, c’était pour rire.

    Vous avez raison, quand je me relis, c’était pas drôle.

    De toute façon, la médecine, et la vie en général, c’est pas drôle.

    Merci d’être passée quand même.


Intervalle - formation - mo... |
Action contre le dopage |
Bien -être attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thérapeute multi référentiel
| DOUCEMENT LA MEMOIRE S'...
| pharmacieenligne