17 novembre 2011 8 Commentaires

Pourquoi tant de haine?

On dirait qu’on serait au pays des Bisounours.

Ce serait bien, on irait au travail le matin et on rentrerait le soir tout content d’avoir bien travaillé.
On verrait des gens malades bien sûr, qui auraient mal au pied ou à la tête, mais on leur donnerait des médicaments et ça irait mieux après.

Avec les autres docteurs, on ferait un projet de travailler ensemble, et on se mettrait d’accord sur le planning, pour ne plus que tout le monde parte en vacances en même temps en rigolant pour celui qui va rester et se taper tout le boulot.
On serait solidaires, conscients que si chacun fait des efforts, c’est pour tout le monde que c’est plus facile.
Quand on se verrait en réunion, on se ferait des sourires pour de vrai, pas juste pour faire semblant qu’on s’aime alors qu’on se bave dans le dos à la première occasion. On réfléchirait sur des trucs qui simplifierait le boulot à tout le monde, au lieu de penser qu’à soi, et après moi le déluge.

Et même y aurait des copains spécialistes, on pourrait les appeler au téléphone quand on a des questions, et des fois ils répondraient. Et ils auraient aussi des ordonnances et des crayons pour écrire dessus, comme nous, comme ça ils auraient pas besoin de faire des courriers un mois après la consultation pour nous dire quoi marquer en urgence sur nos ordonnances.

Et pareil à l’hôpital, le directeur il serait trop sympa, il se rendrait compte qu’on est plein de bonne volonté et qu’on préfère passer du temps avec les gens dans les lits plutôt qu’à faire de la traçabilité de la réévaluation des antibiotiques, ou des comités qualité à pondre des protocoles sur comment qui faut se nettoyer les mains en 12 pages et qui faut pas se curer le nez devant les gens, ça fait pas propre (en 1 page celui-là seulement).

Et même, et même, dans le super pays des super Bisounours, on aurait des gens qui font les lois et qui décident des trucs, ils viendraient voir comment qu’on travaille, ils verraient que c’est des gens avec une tête, deux pattes et une douleur au ventre ou au pied qui viennent nous voir, pas un F09 ou un E11. Après y comprendraient tout, et ils diraient à la télé que les docteurs c’est des gentils, qu’ils ont besoin de temps et un peu de sous pour faire leur boulot qu’il est pas facile tous les jours, pas qu’on leur mette des bâtons dans les pattes tout le temps.

Et pis, et pis même, dans le super super pays des super Bisounours, eh ben je serais moins con, j’attendrais pas d’avoir envie de tout envoyer péter pour prendre un peu de vacances. Ça m’éviterait d’en vouloir à tout le monde après et de passer pour le schtroumpf grognon.

Ah ouais, non, dans le pays des schtroumpfs grognons, j’ai pas du tout envie de jouer, moi.

8 Réponses à “Pourquoi tant de haine?”

  1. Naï 17 novembre 2011 à 15:57 #

    Moi aussi j’aime bien croire aux Bisounours de temps en temps…

    Courage :)

  2. Docmam 17 novembre 2011 à 16:29 #

    Bonne vacances, profite.

  3. BritBrit Chérie 17 novembre 2011 à 22:20 #

    A propos du rapport sur l’hygiène, OK pour ne pas se curer le nez, mais quid des oreilles ?

  4. zigmund 18 novembre 2011 à 0:01 #

    sur, vous avez besoin de vacances…
    j’aime bien votre post
    pour la partie spécialiste je suis loin d’être un ophtalmo bisounours mais les MG du coin ont le droit d’utiliser mon portable nuit et jour pour urgences ou conseils à tel point que lors de mon voyage à shanghai j’ai reçu un appel d’une MG « je peux vous envoyer un corps etranger ? » (-euh là …va falloir aller aux urgences…)

  5. chantal 20 novembre 2011 à 20:29 #

    Super note, dommage que la Vie ne soit pas ainsi! Ce raisonnement ferait tant de bien à tous…

    Reposez vous bien. Bonne soirée

  6. Babeth 31 décembre 2011 à 14:54 #

    J’aime bien ton monde. Si tu trouves une faille spatio-temporelle qui permette d’y accéder, tu me dis hein?

  7. Myriam 6 janvier 2012 à 16:16 #

    Snif… Je croyais qu’il n’y avait que dans l’univers des sages-femmes que tout était aussi « bête et méchant »… Le rêve de pouvoir retourner en médecine où il y a un peu plus de moyens, un peu moins de frustrations (si, si, on peut pas faire pire que le milieu de la « sage-femmerie », j’vous jure), un équilibre au niveau de la représentation homme/femme… Ce rêve s’écroule ! Finalement, l’ambiance et le principe même de la PCEM1 étaient déjà un bon indicateur de ce qui se tramerait par la suite… Que faire ????

  8. Hermine 15 novembre 2013 à 1:18 #

    <3


Intervalle - formation - mo... |
Action contre le dopage |
Bien -être attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thérapeute multi référentiel
| DOUCEMENT LA MEMOIRE S'...
| pharmacieenligne